mardi 23 août 2016

Salon pour la reconstruction de la Syrie: J+14

copyright OCIFS


copyright OCIFS


Dans moins de 15 jours, L'office de Commerce et d'Industrie Franco-Syrien sera présent au premier jour de l'inauguration du Salon de la Reconstruction de la Syrie qui se tiendra à Damas du 7 au 11 septembre 2016. 

Ce n'est pas exagéré de considérer que la présence de l'OCIFS (Office de Commerce et d'Industrie Franco-Syrien) tient presque du miracle en raison du peu de moyens et du délai très court dont a disposé Monsieur Yannick Ducrot, président de l'OCIFS pour organiser  la venue d'une importante délégation française à ce salon syrien. Monsieur Yannick Ducrot, conscient que l'économie française a plus besoin que jamais d'exporter pour maintenir son activité en France et qu'il existait des espaces économiques où elle ne pouvait pas rester à l'écart sous peine de perdre de manière irréversible des parts de marché.

Pour son projet de salon syrien, il y a des moments où il s'est senti bien seul devant le peu d'empressement des acteurs économiques et commerciaux de Lyon (où est établi l'OCIFS) à se mobiliser en sa faveur. 


Mais il en faut beaucoup plus pour décourager Monsieur Yannick Ducrot qui en n'est pas à sa première activité commerciale et sa détermination a été payante. Il y aura bien une délégation aux couleurs de  la France pour représenter notre économie même si elle aura face à elle une délégation industrielle et commerciale allemande consciente des enjeux économiques pour les années à venir. 
Bien regrettable cette attitude timorée de la France alors que la France a une bonne image auprès des industriels Syriens dont certains ont étudié en France et en témoigne l'accueil chaleureux réservé par Monsieur Tamer Yaghi président de la société Al Bashek organisatrice du salon Rebuild Syria 2016 et tous les efforts entrepris par lui même et son organisation pour faciliter au mieux la venue d'une délégation française qui ainsi aura toute sa place parmi les nombreuses délégations étrangères Iraniennes, Libanaises, Allemandes, Bielorusses... 
Les besoins sont immenses en Syrie dans le cadre de la reconstruction du pays et si Monsieur Yannick Ducrot de l'Office de commerce et d'industrie franco-syrien l'a parfaitement compris, il ne reste plus qu'à convaincre les entreprises françaises de la nécessite de s'ouvrir sur le Monde et plus particulièrement sur le Moyen Orient.

Thierry Henri Honfleur

Aucun commentaire:

Publier un commentaire