jeudi 27 juillet 2017

Et si l'exportation était le point faible de la France



"Comment résorber un déficit commercial qui se creuse se demande Jean-Yves Le Drian" dans l'article "La culture française de l’exportation en question ?"
du n°509, en date du 27/07/2017 de La Lettre Internationale du site CLASSE-EXPORT.
 

D'autres se demandent pourquoi le commerce extérieur n'est pas rattaché au Ministère des Affaires Etrangères.
 

Et toujours le même constat: La croissance n'est pas au Rendez Vous.
Ben ! non, ce n'est ni une question de croissance, la preuve en est que des pays connaissent au niveau de l'exportation des records d'excédents.

C'est en partie en raison des complications administratifs, financiers et surtout politiques.
 

On a un ministre qui est conscient des difficultés rencontrées par nos entreprises mais qui n'a rien d'autre à proposer que compliquer encore plus la tâche de nos entreprises à qui on demande d'en faire plus en terme de respect des normes et de ne pas investir dans des pays avec lesquels la France a des différents.

Comment voulez vous que nos entreprises puissent se projeter sur l'avenir si on leur demande de s'adapter à la diplomatie française assez changeante ces derniers temps.

Cette nécessité de se plier à l'arbitraire politico judiciaire poussent beaucoup d'entreprises à hésiter d'investir en Afrique, au Moyen Orient, en Asie du Sud Est et même en Amérique.

Un chef d'entreprise n'est pas un politicien et encore moins un diplomate. Il doit remplir son carnet de commandes afin d'assurer la pérennité de son activité et préserver ses capacités à vivre. Il a besoin de sérénité et qu'on lui fout la paix. Il a besoin qu'on l'aide à se financer et qu'on ne vienne pas lui dire avec qui commercer ou ne pas commercer. Il vous répondra que si ce n'est pas lui qui vend le service, ça sera un concurrent qui ne s'embêtera pas avec d'éventuelles considérations politiques


 Thierry Henri Honfleur





Quelques chiffres qui justifient l'affolement et qui devraient inciter nos dirigeants politiques à vite agir. 

 La France enregistre en 2016 une dégradation de son solde des biens (-48,1 Md€),

 https://www.tresor.economie.gouv.fr/Ressources/15673_resultats-du-commerce-exterieur-de-la-france-en-2016


 http://www.douane.gouv.fr/articles/a11951-resultats-du-commerce-exterieur-de-la-france

Aucun commentaire:

Publier un commentaire