mardi 11 juillet 2017

La Chine se prépare à la fin de la guerre en Syrie. Et la France ?




La Chine entend investir deux milliards de dollars dans la création d’un parc industriel en Syrie pour y déployer dans un premier temps quelque 150 sociétés chinoises.


Le vice-président de l'Association d'échange sino-arabe, Qin Yong, l'a annoncé dimanche 9 juillet à Pékin lors de la première foire d'investissement sur les projets de redressement de la Syrie après la guerre, et l'ambassadeur syrien en Chine a confirmé ce jour même que la Chine, la Russie et l'Iran auraient la priorité lors de la réalisation des projets économiques dans son pays.


L'Europe et surtout la France sont à la traîne. Nous sommes la risée sur le plan économique et sur le plan politique, notre message est totalement illisible. 


La Syrie a besoin d'un redressement économique majeur, notre économie a besoin de forts débouchés pour se relancer, réduire ainsi notre taux de chômage et réduire notre déficit commercial.

La paix en Syrie est nécessaire, elle se construit sur le plan politique, militaire et économique. Nous avons déserté le plan économique à la différences de nos concurrents et même partenaires. 
l'OCIFS (Office de commerce et d'Industrie Franco Syrien ) se bat sur le terrain économique pour établir des relations entre la France et la Syrie par le biais du secteur privé dans un cadre de partenariat équitable.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire