lundi 21 août 2017

La foire internationale de Damas en images

43 pays, 80 médias

Cinq ans plus tard, la Foire internationale de Damas, la plus ancienne du monde arabe (fondée en 1954), a rouvert ses portes, marquant le début de l’ère de la renaissance de la Syrie après la fin de la période de la résistance. Cet événement a, d’abord, une portée symbolique, car il illustre le retour de l’Etat syrien et de ses institutions, et l’échec des plans visant à leur destruction. Il brise l’isolement de la Syrie, que les Occidentaux et les pétromonarchies ont essayé, en vain, d’imposer. Sur un plan pratique, il contribue à relancer l’activité économique et commerciale dans le pays, déchiré par six années de guerre et d’embargo.

Quarante-trois Etats participent via des délégations officielles ou commerciales à la Foire internationale de Damas. Les plus importantes participations sont celles de l’Iran, de la Russie et de la Chine. On note également la présence de délégations égyptienne, algérienne, irakienne, koweitienne et libyenne, et de nombreux pays d’Asie, d’Afrique et d’Amérique latine. Quatre-vingt médias de soixante pays couvrent cet événement.

Des centaines de sociétés et d’entreprises commerciales, industrielles, agricoles et financières, des secteurs public et privé, syrien et étranger, ont pris des stands dans la Foire, pour exposer leurs produits et explorer les perspectives offertes par l’immense chantier de la reconstruction du pays. Une exposition spécialement dédiée à la reconstruction sera d’ailleurs organisée à la Foire de Damas entre le 19 et le 23 septembre prochain.

Cet événement va aussi permettre à l’industrie syrienne, durement affectée par la guerre, d’exposer sa production et de renouer des contacts avec de potentiels partenaires étrangers.

Selon les premiers chiffres fournis par les milieux officiels concernés en Syrie, trois-cents mille visiteurs se sont rendus le premier jour à la Foire de Damas. Cette affluence, ainsi que le nombre de participants, sont un signal que la Syrie, à qui ses ennemis réservaient le pire destin, possède la volonté, la vitalité et le potentiel nécessaires pour renaitre de ses cendres.

Source: French.alahednews









Aucun commentaire:

Publier un commentaire